Synergies Médocaines des Artistes Créateurs

Marie Anne Mercier Rabelle – Sculpteure Bronze

Marie Anne Mercier Rabelle - Sculpteure bronze

Marie Anne Mercier Rabelle
Sculpteure Bronze
Listrac-Médoc – 33248

SIRET 492 947 999 00024

https://www.bijouxmailou.fr/

 

 

 

 

 

 

Le parcours de Marie Anne

Passionnée depuis l’enfance par « la parure », j’ai véritablement commencé la bijouterie, il y a une vingtaine d’années, après m’être longtemps intéressée au textile.

Après avoir étudié la bijouterie « classique » (CAP art du bijou et du joyau en 2001), j’ai d’abord dessiné et fabriqué des bijoux en argent. Puis rapidement, je suis passée  à « autre chose », en l’occurrence la fonte à cire perdue qui m’avait passionnée dès le début, et à une autre matière : le bronze.

Cette technique et cette matière qui correspondent à mon désir profond de création et d’expression, sont aujourd’hui pour moi une véritable passion, un domaine de recherche et de créativité illimités.

Me remettant sans cesse en question à propos de ma technique, de mes sources d’inspiration, je suis toujours submergée par de nouvelles idées. Mais, je m’aperçois que ma motivation essentielle est de partir « à la recherche de nos racines ». Peut-être ce retour aux sources me mènera-t-il vers une vision de plus en plus contemporaine du bijou ? Ce jour n’est pas encore là !
Je pratique encore la bijouterie traditionnelle, argent ou bronze, à partir de plaques que je fais moi-même, ou que j’achète.

Marie Anne Mercier Rabelle - Sculpteure bronze

L’Ange – bronze fonte à la cire – 8x7x5 cm -socle 13cm

Marie Anne Mercier Rabelle - Sculpteure bronze

Manchette plis – bronze – 7,5x7x5cm

Marie Anne Mercier Rabelle - Sculpteure bronze

Pendentif demi-lune – bronze -diam. 3,5cm

La démarche de la sculpteure bronze

Je considère le bijou en bronze comme une mini œuvre d’art à porter sur soi.
C’est l’objet plus que la parure qui me passionne vraiment.

Je crée des pièces uniques. Ma source d’inspiration, la plus importante est la nature, dans les forêts du médoc. Je ramasse fougères et autres végétaux afin de m’en servir pour créer des empreintes sur le bronze. Mon idée première était de créer des fossiles de végétaux, futurs témoins lorsque tout aura disparu…
Les temps anciens m’inspirent énormément également, comme le moyen âge avec la création de bijoux d’inspiration médiévale.

Parfois c’est juste un mot. En ce moment je réfléchis sur le mot « légèreté ». Le bronze est un alliage relativement dense et lourd. Comment créer des bijoux fins et légers tout en gardant l’originalité et le côté brut qui est ma marque ? Ma prochaine collection sera sur ce thème.

Certaines lectures ou films peuvent aussi m’inspirer. J’ai fait quelques pièces sur le thème « mondes parallèles » après avoir regardé une série d’anticipation sur les voyages dans l’espace. Parfois, un mot, une image… ouvre en moi tout un monde d’images et d’idées que je m’empresse de croquer sur un bloc, réservé à cette activité.

Fonte à la cire perdue

La technique que j’utilise se nomme « fonte à cire perdue » et plus précisément « micro-fusion », plus spécifique à la bijouterie.

Un de mes projets est de commencer la petite fonderie. Ce qui devrait me permettre de faire des pièces un peu plus importantes, donc plutôt des sculptures, dont j’ai déjà fait plusieurs cires.
En effet, la première étape du travail est le modelage : soit à la cire molle qui laisse beaucoup de liberté, soit à la cire dure de bijoutier qui se travaille par retrait de matière avec des outils comme les limes ou les outils de dentiste.
Puis vient l’étape du moulage avec le plâtre réfractaire. La cuisson du moule à haute température, la fusion et la coulée du bronze dans le moule. Et pour finir il y a toutes les étapes de finitions, nombreuses et diverses.

Marie Anne Mercier Rabelle – 2021

La Galerie de Marie Anne Mercier Rabelle