Synergies Médocaines des Artistes Créateurs

Françoise Cornu – Plasticienne Céramiste

Françoise Cornu - Plasticienne Céramiste

Françoise Cornu
Plasticienne Céramiste
Saint Vivien de Médoc – 33590

SIRET 482 207 719 00030

 

 

Le parcours de Françoise

Dessiner, peindre, modeler, sculpter sont des activités que j’ai pratiquées toute ma vie. Actuellement à la retraite je continue mes recherches plastiques aux travers de la peinture et du façonnage de la terre.

La terre est une matière très vivante et sensuelle. Travailler la terre me permet de rester en éveil vis à vis des aléas du temps, trop de soleil ou de vent la dessèche, trop de pluie et d’humidité la ramollie et lui fait perdre sa tenue.

En peinture, j’ai une préférence pour l’acrylique qui a le grand avantage de sécher très rapidement. Récemment, j’ai découvert la technique de « l’acrylique liquide » qui permet de travailler la matière, répondant tout à fait à mon sujet sur les écorces des arbres. D’un premier abord très ludique, cette façon de peindre demande de multiple reprises si l’on veut maîtriser son sujet et, non pas, être le jouet du hasard.

Françoise Cornu - Plasticienne Céramiste

Pingouins – raku nu – L.12xl.9,5xht.20 cm

Françoise Cornu - Plasticienne Céramiste

Écorce de cerisier du Japon – acrylique liquide – 20×40 cm

La démarche de la plasticienne céramiste

Sensible à la dégradation de la nature, du monde animalier et du monde marin en particulier, c’est tout naturellement que mon inspiration s’imprègne de la très grande richesse des formes de notre biodiversité.

Mon objectif est de montrer la beauté du monde vivant sous toutes ces formes.

En poterie, j’utilise principalement la technique de cuisson du « Raku ». Il s’agit d’une technique de cuisson basse température, suivie d’un choc thermique et d’un enfumage. Cette procédure de cuisson nous vient du Japon, elle est principalement utilisée pour la réalisation de tasses pour la cérémonie du thé. Dans la pensée ZEN japonaise, les craquelures et accidents survenus lors de la cuisson personnalisent chaque bol et érigent l’imperfection et la dissymétrie en art.

Les poteries en « Raku » sont généralement émaillées, pour ma part j’utilise principalement le « Raku Nu » qui est sans émail. C’est donc la couleur de la terre qui a été polie avant cuisson qui donne sa couleur principale à la création. La majorité de mes pièces sont façonnées en terre blanche. La sobriété du rapport noir du carbone de l’enfumage contrastant avec le blanc de la terre argileuse utilisée, m’apporte une réponse à la dualité que j’ai toujours ressentie entre la forme et la couleur.

Si en poterie, je donne la priorité à la forme, en peinture, c’est la couleur que je fais dominer.

Aussi, l’acrylique liquide permettant le travail de la matière, il m’est apparu intéressant d’utiliser cette technique pour travailler sur la thématique « des écorces d’arbres ».

On a rarement pour habitude de regarder l’écorce des arbres de près et en détail. Elles sont pourtant fascinantes et nous dévoilent les blessures, les stigmates de la lutte des arbres contre le gel, la sécheresse, les morsures des animaux et des insectes, l’envahissement des mousses, du lichen et des champignons. Au cours du temps les écorces se patinent de merveilleuses couleurs agrémentées de pictogrammes causés par les blessures. Mis en valeur par les jeux d’ombre et de lumière du roi soleil on découvre alors de véritables œuvres d’art abstrait.

Françoise Cornu – 2020

La Galerie de Françoise Cornu