Synergies Médocaines des Artistes Créateurs

Christine Kerfant – Mosaïste Plasticienne

Christine Kerfant - Mosaïste Plasticienne

Christine Kerfant
Mosaïste Plasticienne
Grayan et l’Hôpital – 33590

SIRET 450 596 606 00027

Enseigne la mosaïque dans son atelier :
www mosaiquemedoc.fr

 

 

 

 

 

 

Le parcours de Christine

Mon histoire avec la mosaïque commence par une révélation intime en 1994, lors d’une visite du Parc Güell, à Barcelone. Saisie, captée par la beauté esthétique de I’univers fantasque et organique d’Antoni Gaudi. Je venais de découvrir un nouvel espace de jeu et de créativité qu’il me tardait d’explorer et d’investir.

D’abord autodidacte, j’ai eu vite envie d’apprendre à tailler les différents matériaux (émaux, pâtes de verre, pierres naturelles, etc.) pour acquérir davantage de liberté dans le phrasé et d’harmonie dans l’expression.

En ltalie, en France et ailleurs, j’ai eu le plaisir de me former avec plusieurs maîtres mosaïstes contemporains. Dont : Verdiano Marzi, issu de l’École de Ravenne, Gérard Brand, pionnier de la mosaïque contemporaine, France Hogué, mosaïste plasticienne, etc.

lnspirée des muses (Uouoetov, mouseion, en grec ancien), la mosaïque propose un éventail de possibles multiples, tous passionnants et formateurs. J’ai eu envie de tout apprendre. Copier des mosaïques antiques pour maîtriser les techniques. Observer le travail d’artistes contemporains pour oser casser les codes…

Aujourd’hui, je n’hésite plus à prendre des traverses où la mosaïque n’est plus seule et unique, mais cohabite avec d’autres médiums (peinture, pigments, inclusions, volume… ) pour donner une intonation plastique plus personnelle à mon écriture.

Christine Kerfant - Mosaïste Plasticienne

Conscience – marbres – 45×65 – coll. privée

Christine Kerfant - Mosaïste Plasticienne

Blue Spirit – pâtes de verre – ht. 60cm

La démarche de la mosaïste plasticienne

Mes créations sont essentiellement composées de pierres naturelles (marbre, travertin, onyx, granit, ardoise…), de pâte de verre (smalt, tesselles d’or, vitrail), et aussi de quelques découvertes (coquillage, perle, nacre, galet, vaisselle cassée, etc.) glanées ici et là…

A l’instar des mosaïques pariétales byzantines, j’aime jouer avec la lumière se réfléchissant dans les tesselles. A mon sens, la mosaïque ne doit pas être une peinture lissée. Elle doit jouer avec les irrégularités de la matière pour créer cette vibration qui lui est propre.
Mon approche, à la fois kinesthésique et visuelle, inscrit donc, ma démarche de mosaïste plasticienne dans le double choix du volume et du mouvement.

C’est la recherche d’une écriture des reliefs, via une pose serrée et sans joint des tesselles, et d’un jeu d’ombres et de lumière, grâce aux vibrations des couleurs et aux accidents de la matière, qui motive mon expression.

Le minéral est mon médium de prédilection. Ses veines, ses accidents, ses couleurs, son toucher sont autant de marques, de traces qui révèlent, expriment l’histoire d’un territoire, l’écologie d’un lieu.

En Médoc, le minéral est plus fluide. ll se trouve essentiellement sous mes pieds, à la plage, au bord de la Gironde. Le sable, les coquillages, les galets sont devenus mes nouveaux compagnons de jeu. Mon travail de mosaïste s’en voit modifié, transformé.

Christine Kerfant – 2020

La Galerie de Christine Kerfant